Gestion des réseaux
de chaleur

Résidentiel
Tertiaire
Public

Réseaux d'eau chaude équilibré
= économies d'énergie

L’équilibrage des réseaux d'eau chaude (Eau Chaude Sanitaire | Chauffage) permet un confort égal pour tous les occupants d'un bien immobilier.
Les contraintes d’économies d'énergie qu'imposent la réglementation 2012 (RT 2012) et les normes BBC, l’équilibrage des réseaux d'eau chaude préserve le moindre kWh sans gaspillage tout en assurant le confort des usagers en permanence.
Après un audit de l'installation et la pose de vanne d'équilibrage, nos techniciens vont les régler afin qu'il y'ait une différence de moins de 2°C entre chaque pièce.

led

heading

63%

Part chauffage d'un immeuble

Le chauffage est le premier poste de dépenses d'un immeuble d'habitation.
L’équilibrage d’une installation de chauffage permet d’économiser 10% d’énergie primaire

26%

des charges de copropriété

3 raisons
d'équilibrer son réseau


Une installation correctement équilibrée vous apporte 3 avantages principaux non négligeables :
Le confort
L'équilibrage des réseaux Eau Chaude Sanitaire et chauffage que ce soit des radiateurs ou de la chaudière, permet d'apporter les débits nécessaires, et donc de fournir en tout point de l'installation la chaleur désirée. De nombreux bâtiments, même avec une installation récente, souffre d'inconfort due à un mauvais équilibrage du réseau de chauffage.
En effet, certaines pièces d'un même immeuble, par exemple, n'atteignent pas la température requise, alors que d'autres pièces sont " surchauffées ". Ceci est la résultante d'une répartition incorrecte et inéquitable des débits d'eau chaude, ce qui ne permet pas aux boucles de régulation d'assurer correctement leur mission.

Les économies d'énergie
En délivrant en tout point de l'immeuble la puissance chauffante nécessaire, on agit directement sur la quantité d'énergie consommée, en utilisant que ce qui est nécessaire. En effet, augmenter d’un degré les pièces déjà bien chauffées coûte 7% d’énergie supplémentaire. Il est contre-productif d'augmenter le niveau global de la température de l'eau, afin de proposer à certaines "zones froides" une température acceptable.
De plus cela entraine de manière inhérente, une usure inutile du réseau de canalisations, de la pompe d'acheminement, et de la chaudière.

Le contrôle
Un réseau hydraulique bien équilibré peut vous apporter, dans de bonnes conditions d'équilibrage, des économies d'énergie pouvant aller de 10 à 20 %, voire au-delà dans certains cas.
Grâce notamment à la présence d'équipements de réglage et d'équilibrage du débit d'eau et de pression sur l'installation, le contrôle du bon fonctionnement du réseau est plus aisé, et permet d'agir soit sur les pressions différentielles, soit sur les températures en tout point.

Les conséquences d’un réseau de chauffage mal équilibré sont nombreuses et s'avèrent onéreuses. Cela affecte le confort des utilisateurs, les équipements mais aussi la consommation énergétique du bâtiment. Pour éviter ces désagréments, il est indispensable de réaliser un bon équilibrage. Il en va du confort et de la sérénité des habitants du bâtiment et de la copropriété.

avant

Avant

l’équilibrage du réseau et de la pose des équipements

apres

Après

l’équilibrage du réseau et de la pose des équipements




Fiches produit

Télécharger les fiches techniques de l'équilibrage réseau.

L'éco-régulateur
optimiseur de relance


L’écorégulateur optimiseur de relance est un système améliorant les performances d’une chaudière en s’adaptant à son fonctionnement afin d’en réduire la consommation énergétique d’environ 20% ; sans altérer le confort des utilisateurs.

Il s’insère électroniquement entre la chaudière et l’aquastat, dispositif permettant de contrôler la température de l’eau, afin d’agir sur la commande de la chaudière en fonction des mesures de température, tout en tenant compte de l’état de l’aquastat.

L'éco-régulateur permet :
de piloter le fonctionnement de chaudières à fuel, à gaz et réduire les émissions de CO2

de réguler la répartition de la chaleur vers le circuit secondaire, la vanne mélangeuse et le circulateur

d’être un optimiseur de relance au sens de la norme NF EN 12098-1

avant

Eco-regulateur

Par son principe spécifique, il fait à la fois office de centrale d’acquisition, de traitement de données et de régulateur du «taux de travail bruleur» en intégrant deux paramètres :

L’information transmise par le thermostat d’ambiance ou l’aquastat.
La température de soufflage d’air ou celle de retour du circuit primaire.

Il compare en continu les deux paramètres, effectue un calcul instantané et met un signal de fonction «optimisé et temporisé» permettant :
Le contrôle de température d’air soufflé ou d’eau chaude

La réduction des températures dans la zone de stratification

L’égalisation des températures dans la zone de confort



Le fonctionnement

Lorsque la fonction optimiseur de relance est activée, l’autorégulateur prend le contrôle de la vanne mélangeuse et du circulateur, mais uniquement lors des périodes définies par le calendrier annuel.
Le reste du temps, c’est le régulateur déjà présent qui gère la température du bâtiment.

Fiches produit

Télécharger les fiches techniques de l'éco-régulateur.

Nos
services

Contactez
nous

Pour toutes informations complémentaires, bénéficier de conseils et d’études personnalisées réalisées par des experts, veuillez remplir le formulaire ci dessous, notre équipe vous recontactera dans les plus brefs délais.

écrivez-nous

En validant ce formulaire confidentiel et sans engagement, j’accepte de recevoir gratuitement et sans engagement l’appel d’un Eco-conseiller.
Je bénéficie d'un droit de retrait notifié dans règle de Vie Privé